• Cure gynécomastie ou adipomastie chez l'Homme
Cure de gynécomastie

La gynécomastie correspond à un développement excessif des seins chez l’homme. Il peut être corrigé par une cure de gynécomastie.

Cure de gynécomastie ou adipomastie chez l'homme à Lyon

La Gynécomastie à Lyon

La gynécomastie, désigne le développement excessif des glandes mammaires chez l’homme, provocant des seins masculins de taille anormale.

Il existe différentes causes à la gynécomastie. Lorsqu’elle est liée à une prise de poids, elle est nommée adipomastie. Elle peut également apparaître lors de l’adolescence ou durant la vieillesse, et affecter un seul sein comme les deux.

On distingue trois types de gynécomasties :

  • La gynécomastie glandulaire : un excès de glande isolé sans graisse chez un patient mince. C’est une forme particulière de gynécomastie puisqu’il s’agit uniquement d’un petit noyau glandulaire souvent présent à la palpation qui reste assez discret visuellement.
  • La gynécomastie graisseuse : un excès graisseux localisé au niveau du sein avec un reliquat glandulaire mais qui ne s’est pas hypertrophié. Cette forme de gynécomastie est souvent rencontrée chez le patient en surpoids qui présente aussi une adiposité au niveau du ventre en plus de celle au niveau des seins.
  • La gynécomastie mixte : elle combine un excès de glande mammaire isolé ainsi qu’un excès graisseux localisés au niveau du sein.

La chirurgie de la gynécomastie est une opération qui apporte une meilleure proportion, un haut du corps plus masculin redonnant ainsi la confiance en soi nécessaire pour permettre une vie saine et active.

Informations utiles

Profil du patient : homme présentant un développement excessif des seins

Type d’hospitalisation : ambulatoire

Durée de l’intervention : de 30 minutes à 2 heures

Type d’anesthésie : anesthésie générale

Durée des résultats : définitifs

Durée de l’éviction sociale : une semaine

Prix : à partir de 3000 €

La technique

L’opération consiste à enlever la glande mammaire hypertrophiée via une petite incision à la frontière inférieure du mamelon. Les tissus graisseux indésirables sont ensuite traités grâce à une liposuccion avant l’application d’un vêtement de compression.

La technique chirurgicale dépend du contenu du sein mais aussi de la quantité de graisse ou de glande présente dans le sein. On distingue deux techniques :

  • La technique de cicatrice courte dite « short scar » : elle est réservée aux hommes ayant la peau ferme et élastique, ainsi qu’un volume de poitrine modéré à grand. Cette technique moins invasive combine l’excision chirurgicale de la glande mammaire atrophiée via une petite incision sous le mamelon et une technique de liposuccion spécifique.
  • La technique dite « round block » : elle consiste à réaliser une incision circulaire autour du mamelon qui va permettre une excision de peau.

L’intervention

L’intervention se déroule généralement sous anesthésie générale. La durée de l’intervention et le type d’hospitalisation va dépendre de la technique employée par le Dr Jacquin.

Ainsi, une simple liposuccion peut être assez rapide et se dérouler en ambulatoire.

Les cas de réduction plus importante avec retrait de la glande mammaire et de l’excédent cutané peuvent durer jusqu’à 2 heures et nécessiter une hospitalisation de 24 à 48 heures.

Les suites opératoires

Après une réduction mammaire masculine, il est recommandé 1 à 2 jours de repos afin d’optimiser votre rétablissement.

Pendant les premiers jours qui suivent l’opération, une légère douleur restreint la liberté de certains mouvements. Des antalgiques sont prescrits en fonction de l’intensité des douleurs.

En cas de liposuccion, des douleurs de types courbatures peuvent être ressenties.

Il est fréquent de voir apparaître un œdème et des ecchymoses ainsi qu’une gêne lors de l’élévation des bras.

Vous pourrez retourner à vos activités dites douces 2 à 3 jours après l’intervention mais vous devrez porter un vêtement de compression pendant 4 semaines.

La reprise d’une activité sportive doit attendre entre 1 à 2 mois.

Les complications

La gynécomastie est une intervention comportant très peu de risques. Toutefois, des complications, aussi rares soient-elles, peuvent survenir. Il est donc important de les rappeler.

Le patient peut ressentir des troubles de la sensibilité au niveau des mamelons ou encore des troubles de cicatrisation.

Des zones de creux peuvent également être ressenties sous la peau. Celles-ci pourront être traitées grâce à des massages et à l’application d’une crème hydratante.

Enfin, on peut constater un surplus de peau d’un côté de la poitrine créant une asymétrie entre les deux mamelons qui devra être traitée par une retouche chirurgicale.

Les résultats

Le résultat définitif de la cure de gynécomastie ne sera pas visible au terme de l’intervention de chirurgie esthétique.

Il se verra après 8 à 12 semaines, une fois que la rétraction cutanée sera totalement achevée. Les résultats sont définitifs mais une prise de poids peut entraîner une adipomastie, il est donc important de maintenir une bonne hygiène de vie avec une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique régulière.

Consultez la fiche d'information

Questions fréquentes sur la gynécomastie

Existe-t-il des traitements non-chirurgicaux de la gynécomastie ?

Les traitements non chirurgicaux de la gynécomastie ont un effet limité voir nul. L’application de crème ne permet généralement pas de diminuer la gynécomastie. L’application de gel à base d’androgènes peut parfois réduire une gynécomastie glandulaire pure.

La gynécomastie apparaît, en cas d’obésité. Ainsi, un régime peut faire diminuer une gynécomastie de type graisseuse mais pas une gynécomastie glandulaire. La chirurgie reste la seule solution efficace dans la majorité des cas.


Est-ce que l’intervention de gynécomastie est douloureuse ?

Les suites de l’intervention de la gynécomastie peuvent en effet être douloureuses. Dans ce cas, des antalgiques vous sont prescrits les premiers jours pour calmer les douleurs. Elles s’atténuent les jours suivants l’intervention.


Quel est le résultat d’une cure de gynécomastie ?

Le résultat est immédiat avec une disparition des seins visible dès le lendemain de l’intervention.

Le résultat définitif ne s’observe pas avant 6 mois à 1 an, notamment du fait du caractère progressif de la rétraction cutanée.

En revanche, dès 3 mois, le résultat final est obtenu sur le volume graisseux. Les cicatrices sont généralement très discrètes et dissimulées par les poils thoraciques.


L’opération de la gynécomastie est-elle prise en charge par l’assurance maladie ?

Le traitement de la gynécomastie relève d’une prise en charge par l’assurance maladie, à condition que la gynécomastie soit prononcée et qu’un bilan hormonal ait été réalisé avant l’intervention. Il n’y a pas lieu de faire une entente préalable.


Peut-on réaliser une cure de gynécomastie dans le même temps qu’une lipoaspiration des hanches et de l’abdomen ?

Oui, ces deux interventions peuvent être associées lors d’une même opération. Cette association est souvent demandée par des patients qui souhaitent une prise en charge globale de leur silhouette. On retrouve une prise de poids importante dans leurs antécédents. La graisse vient se localiser sur le ventre, les hanches et les seins.

La gynécomastie pouvant relever d’une prise en charge par l’assurance maladie et la lipoaspiration étant un acte essentiellement esthétique, deux devis distincts vous seront remis.

Vous avez une question ? Laissez-moi un message