jQuery( document ).ready(function() { jQuery("a[href^=#]").click(function(e) { e.preventDefault(); var dest = jQuery(this).attr('href'); //console.log(dest); jQuery('body.html, html').animate({ scrollTop: jQuery(dest).offset().top-350 }, 'slow'); }); });
04 78 93 13 19

Augmentation mammaire par lipofilling/injection de graisse

Par Prothèses

La Consultation

Elle a lieu au cabinet du Docteur Jacquin. Elle s’adresse à toutes les femmes qui estiment leur poitrine insuffisamment volumineuse, à la suite d’un amaigrissement, d’une grossesse ou par absence de développement au cours de l’adolescence. Elle dure environ trois quarts d’heure et toutes les questions que vous vous posez seront abordées.

Prendre rendez-vous

Tél. : 04 78 93 13 19

La technique

Cette intervention, contrairement à celle par prothèses, est plutôt destinée aux femmes qui souhaitent augmenter légèrement le volume de leur poitrine.

Une augmentation mammaire par graisse autologue ou encore lipofilling consiste à corriger le volume jugé insuffisant des seins par sa propre graisse prélevée au niveau de l’abdomen, cuisses, genoux, culottes de cheval et flancs (une liposuccion).

L’intervention pour une augmentation mammaire par injection de graisse (lipofilling) se déroule sous anesthésie générale.

La graisse est prelévée, centrifugée puis réinjectée à l’aide de microcanules au dessus et dans le muscle grand pectoral ainsi que directement sous la peau du sein de façon à ne pas introduire de canules dans la glande.

Une hospitalisation d’une journée est habituellement suffisante.

Il s’agit d’une intervention qui ne laisse en général pas de cicatrices. Une partie de la graisse injectée ( environ 20 à 30%) se résorbe après 3 à 6 mois. La taille définitive du sein peut à ce moment être apprécie.

Le volume de l’augmentation

Cette intervention, contrairement à celle par prothèses, est plutôt destinée aux femmes qui souhaitent augmenter légèrement le volume de leur poitrine, de deux bonnets maximum.

Pour obtenir un gain de volume important, il faut disposer d’une quantité de graisse suffisante et parfois réaliser plusieurs séances de lipomodelage à plusieurs mois d’intervalle.

Pour les patientes souhaitant une augmentation mammaire importante et rapide, le chirurgien esthétique préconise plutôt qu’un lipofilling une augmentation par prothèses.

Le traitement de la graisse

Le chirurgien esthétique prélève la graisse au niveau du ventre, des cuisses ou ailleurs si la quantité est suffisante. Après centrifugation, il procède au transfert de la graisse au niveau du sein par l’intermédiaire d’une très fine canule de un à deux millimètres. Le transfert nécessite de petites incisions de un à deux millimètres.

.

L’intervention

Avant toute intervention de lipomodelage, la patiente doit réaliser un bilan préopératoire : Mammographie, consultation pré-anesthésique, bilan de coagulation.

Cette opération de chirurgie esthétique peut être réalisée en ambulatoire (la patiente retrouve son domicile le jour de l’intervention).

Il est tout de même souvent conseillé de privilégier l’hospitalisation pour une nuit afin de s’assurer du bon résultat du lipomodelage des seins

Les suite opératoires

Les suites opératoires d’un lipomodelage sont modérées et se traduisent par :

  • Douleurs légères ou modérée.
  • Ecchymoses modérées qui disparaissent après une quinzaine de jours
  • Oedème : Modérée à moyen, il mettra plusieurs semaines pour se dissiper
  • Port d’un soutien-gorge immédiatement et pendant un mois.
  • Fils résorbables.

Par ailleurs, la patiente peut ressentir une fatigue passagère pendant plusieurs semaines, notamment si le prélèvement de graisse fut important.

Risques de complication

Les complications après un lipomodelage mammaire sont très faibles mais elles ne sont pas à négliger.

Au niveau de l’intervention de chirurgie, le résultat du lipofilling peut présenter une correction trop importante : la zone dans laquelle la graisse a été transférée peut alors être plus gonflée.

A contrario, la correction peut être insuffisante ou présenter une légère asymétrie.

Dans ces deux cas, le chirurgien esthétique proposera de réaliser des retouches du lipomodelage pour corriger les défauts esthétiques.

Votre projet ?
partagez le avec nous

*champs obligatoires

Réponses aux questions fréquentes

Est-ce qu’on peut utiliser la graisse d’une autre personne pour une opération de lipofilling ?

Jusqu’aujourd’hui, seule la graisse autologue peut être utilisée pour augmenter la taille de la poitrine. Le principal problème qu’on peut rencontrer avec l’utilisation de la graisse d’une autre personne est l’incompatibilité immunologique. La graisse à transférer n’est pas juste une graisse. C’est plutôt un ensemble de cellules avec des caractéristiques génétiques propres à chaque individu. Il y aura un risque de rejet et d’éventuelles complications si on greffe sur une personne une graisse génétiquement incompatible d’une autre personne.

Peut-on remplacer les implants mammaires par la graisse ? La poitrine gardera-t-elle la forme et la taille qu’avec les prothèses ?

On peut le faire. Au début, la poitrine prendra une autre forme, différente que sa forme avec les prothèses, dans ce cas le recours à d’autres techniques chirurgicales pour améliorer la forme de la poitrine sera nécessaire. Mais, avec des injections progressives (2 à 3 fois), on obtient la taille et la forme souhaitées.

L’allaitement restera-t-il possible après une augmentation mammaire par lipofilling ?

Oui, généralement, en injectant la graisse, on ne touche pas aux canaux lactifères. L’augmentation mammaire par injection de graisse ne contre-indique ni l’allaitement ni la grossesse.

Les cicatrices après le lipofilling des seins seront-elles visibles ?

Non, les injections sont effectuées par des micro canules qui ne laissent quasiment pas de cicatrices. Il faudra toutefois effectuer 2 ou 3 incisions de 3 mm dans les zones sur lesquelles on enlève la graisse et entre 6 et 7 incisions de 2 mm sur chaque sein pour introduire la graisse filtrée.

Quel type d’anesthésie pour un lipofilling des seins ?

L’opération peut se dérouler soit sous anesthésie locale ou générale. Le choix du type d’anesthésie revient à la patiente après la prise d’avis de son chirurgien.

Interventions

Rhinoplastie

Liposuccion

Médecine Esthétique