jQuery( document ).ready(function() { jQuery("a[href^=#]").click(function(e) { e.preventDefault(); var dest = jQuery(this).attr('href'); //console.log(dest); jQuery('body.html, html').animate({ scrollTop: jQuery(dest).offset().top-350 }, 'slow'); }); });
04 78 93 13 19

Réduction mammaire et cure de ptose

La plastie de réduction consiste à réduire le volume et à redonner une forme aux seins

Elle est indiquée en cas d’hypertrophie mammaire :

Développement excessif de la glande mammaire apparaissant lors du développement de la glande à la puberté, ou plus tardivement après qu’une grossesse ou une prise de poids.
Cette hypertrophie mammaire entraîne le plus souvent un relâchement du tissu cutané. Il s’agit alors d’une ptose mammaire : le sein est alors chutant et mou, la peau est distendue et parcourue parfois de vergetures.

Elle peut s’accompagner de douleurs dorsales ou cervicales.
Le regard d’autrui, la difficulté à s’habiller, à avoir des relations amoureuses ..  entraîne une gêne psychologique très souvent invalidante, notamment chez la jeune fille.

Prendre rendez-vous

Tél. : 04 78 93 13 19

La consultation

Elle se déroule au cabinet et permettra d’analyser la situation, l’importance de l’hypertrophie, l’ aspect de la peau, la présence ou non de vergetures. La symétrie du sein sera également évaluée car il existe souvent une différence de volume et de forme.
La position de l’aréole sera notée, généralement en position basse (ptose) Elle est souvent élargie et déformée et sera reduite et remise en situation optimale au cours de l’opération.
Les incisions proposées seront dessinées sur la patiente en position debout.
La présence d’une tierce personne ou des parents est fortement conseillée.

Les suites opératoires

Elles sont en général simples et la patiente pourra rentrer à domicile dès le lendemain.
Curieusement cette intervention entraîne peu de douleur qui ,sera facilement controlée par des antalgiques standards.
Les pansements seront vérifiés et changés par une infirmière tous les deux jours pendant 3 semaines.
Un soutien gorge spécifique sera prescrit pendant la période post-opératoire.

L’intervention

Elle aura lieu après une visite auprès du médecin anesthésiste.
Il sera demandé aux patients de se rendre à la clinique à jeun depuis la veille au soir.
Elle dure environ deux heures et nécessitera une nuit d’hospitalisation.

Votre projet ?
partagez le avec nous

*champs obligatoires

Réponses aux questions fréquentes

Quels sont les risques opératoires ?
Le risque zéro n’existe pas en chirurgie. Cependant, il s’agit d’une opération effectuée en temps choisi, dans un environnement extrêmement contrôlé. Le patient aura vu au préalable l’anesthésiste et il aura exposé ses éventuels problèmes de santé afin d’éviter les risques majeurs (phlébite, embolie, problèmes cardiaques, etc.).

Il est indispensable de diminuer fortement ou d’arrêter le tabac avant et après l’intervention afin d’éviter la souffrance du mamelon (nécrose) et d’améliorer la qualité des cicatrices.

Quelles sont les cicatrices ?
L’incision autour de l’aréole est obligatoire ainsi que l’incision verticale. L’incision horizontale dans le sillon sous mammaire est facultative. Ces cicatrices seront rouges et inflammatoires pendant plusieurs semaines et s’atténueront progressivement pendant un à deux ans.
Elles sont en général discrètes à terme mais sont toujours visibles seins nus.
Les cas de cicatrices hypertrophiques, cheloides sont rares et surviennent surtout chez la jeune fille. Cette situation sera discutée avec le chirurgien.
Quelles sont les complications ?
Les hématomes et infections sont heureusement très rares grâce aux techniques actuelles.
Il faut être informé des risques de cicatrices disgracieuses, d’insuffisance de résultat ou d’asymétrie entre les deux seins qui sont le plus souvent discrètes mais pourront justifier d’une reprise chirurgicale sous anesthésie locale ou au bloc opératoire.
A quel âge puis-je me faire opérer ?
Cette opération peut être envisagée dès que la glande mammaire a terminé son développement, c’est à dire vers 17-18 ans. Il n’y a pas d’âge limite supérieur à condition bien sûr d’être en bonne santé.
En cas de prise de poids ?
Il est préférable de réaliser cette intervention après stabilisation pondérale.
Une prise de poids importante pourrait singulièrement dégrader le résultat, même chose pour un amaigrissement massif.
Grossesse et allaitement après plastie mammaire ?
La grossesse et l’allaitement sont théoriquement possibles mais au minimum un an après l’intervention. En cas de réduction glandulaire ou de ptose importante les possibilités d’allaitement seront fortement réduites.
Prise en charge par la sécurité sociale ?
La sécurité sociale prend en charge l’intervention lorsque la réduction glandulaire est au minimum de 300g par sein. Cette prise en charge est cependant partielle, le Dr Jacquin exerçant en honoraires libres. Les mutuelles pourront dans certains cas effectuer un remboursement complémentaire.
En cas de cure de ptose isolée sans réduction glandulaire, l’ensemble des frais seront à la charge de la patiente.

Interventions

Rhinoplastie

Augmentation Mammaire

Liposuccion