jQuery( document ).ready(function() { jQuery("a[href^=#]").click(function(e) { e.preventDefault(); var dest = jQuery(this).attr('href'); //console.log(dest); jQuery('body.html, html').animate({ scrollTop: jQuery(dest).offset().top-350 }, 'slow'); }); });
04 78 93 13 19

Le lipofilling des seins : une alternative intéressante aux implants mammaires

18 Oct, 2018

Intervention phare de la chirurgie esthétique du fait de sa demande et de l’exposition qu’ont pu lui donner les personnalités publiques, l’augmentation mammaire est généralement assimilée aux prothèses, au silicone.

S’il est vrai que l’augmentation mammaire par prothèse est l’une des interventions de chirurgie esthétique les plus appliquées du monde, elle n’est pas la seule possibilité pour l’augmentation des seins.

En effet, une technique plus récente commence à s’imposer d’années en années en France et dans le monde entier : l’augmentation mammaire par injection de graisse, aussi appelée lipofilling.

Le principe

Le lipofilling des seins consiste à aspirer de la graisse, par une technique de liposuccion, chez une patiente désirant une faible augmentation mammaire (un ou deux bonnets maximum), pour ensuite réinjecter cette graisse dans sa poitrine et ainsi augmenter le volume de sa poitrine.

Les avantages

  • Un effet « deux en un » : La graisse peut être prélevée dans différentes parties du corps : hanches, cuisses, fesses, … Une technique qui permet, en plus d’augmenter le volume des seins, de retirer des surplus de graisse inesthétiques chez la patiente et donc d’affiner certaines zones de son corps ;
  • Une intervention beaucoup moins lourde : Les douleurs sont moins importantes et le temps de récupération de la patiente bien plus bref. Elle pourra reprendre une activité normale dans de plus courts délais ;
  • Une technique naturelle : L’augmentation mammaire par injection de graisse est une technique naturelle : aucun corps étranger n’est introduit dans l’organisme, ce qui diminue considérablement le risque de complications post-opératoires. De plus, les résultats sont plus naturels et harmonieux avec cette technique.

A qui s’adresse-t-elle ?

Il faut tenir compte d’un inconvénient par rapport à cette méthode : elle ne permet qu’une augmentation légère des seins. Ainsi, la patiente ne peut envisager augmenter son volume mammaire que d’un ou deux bonnets au maximum.

De plus, la patiente devra disposer d’une quantité de graisse suffisante (après consultation et analyse du chirurgien) pour être éligible à ce type d’intervention.

Si ces deux conditions ne sont pas réunies, il faudra plutôt se tourner vers une chirurgie d’augmentation par prothèses.