jQuery( document ).ready(function() { jQuery("a[href^=#]").click(function(e) { e.preventDefault(); var dest = jQuery(this).attr('href'); //console.log(dest); jQuery('body.html, html').animate({ scrollTop: jQuery(dest).offset().top-350 }, 'slow'); }); });
04 78 93 13 19

« Preservation Rhinoplasty  » retour sur le congrès de Nice par le Dr Jacquin

15 Fév, 2019

Au mois de février a eu lieu à Nice un magnifique symposium organisé sous la présidence du Docteur Yves Saban. De grands noms de la rhinoplastie étaient présents en tant que conférencier internationaux.

La rhinoplastie conservatrice (preservation rhinoplasty) semble être une importante amélioration dans notre pratique de rhinoplasticiens.

En effet, pour réduire la projection du nez ou corriger une bosse, les techniques classiques par voie ouverte ou fermée vont constituer schématiquement à « rapper » l’arête du nez, obligeant secondairement à reconstruire cette arête.
Il en résulte bien souvent des imperfections modérées mais réelles de l’arête du nez (irrégularités palpables ou visibles sous une peau film, résurgence de mini bosse par réaction périostée etc.) que tous les rhinoplasticiens connaissent.

Mais en cas de dorsum régulier d’arête nasale fine, pourquoi prendre le risque d’abîmer cette arête ?
Le Docteur Maurice Cottle, dès les années 1950, bien conscient de ces écueils, a jeté les bases de cette rhinoplastie conservatrice.

Elle est remise au goût du jour, modifiée et perfectionnée depuis quelques années par le Dr Yves Saban, qui a entraîné dans son sillon de nombreux rhinoplasticiens réputés dans le monde entier. Le concept est extrêmement novateur et séduisant :

Au lieu de travailler en surface sous le revêtement cutané pour traiter une bosse, elle consiste en quelque sorte à retirer en négatif cette bosse sous l’arête nasale (dorsum) puis à impacter le dorsum (push down), ce qui permet de garder son intégrité et d’éviter les irrégularités tout en gardant la fonction respiratoire.

Cette technique ne s’adresse pas à tous les patients , notamment en cas de nez larges, multi-traumatisés, mais elle nous rend d’énormes services dans plus de 50% des cas.

Nul doute que la rhinoplastie conservatrice est une véritable révolution et qu’elle est amenée à se généraliser dans la pratique des rhinoplasticiens.

Dr François Jacquin