jQuery( document ).ready(function() { jQuery("a[href^=#]").click(function(e) { e.preventDefault(); var dest = jQuery(this).attr('href'); //console.log(dest); jQuery('body.html, html').animate({ scrollTop: jQuery(dest).offset().top-350 }, 'slow'); }); });
04 78 93 13 19

Rhinoplastie : correction de la pointe

  • Accueil
  • Rhinoplastie : correction de la pointe

La demande de modification de la pointe du nez est extrêmement fréquente : pointe large , trop ronde, massive ,volumineuse ou globuleuse :

  • pointe chutante,
  • pointe bifide (présentant un sillon disgracieux en son milieu),
  • pointe asymétrique, déviée ou autre.

Par ailleurs, lors de la rhinoplastie, après correction de la bosse, il faudra souvent s’adapter à ce nouveau profil une pointe qui paraissait harmonieuse auparavant (par exemple la déprojeter de quelques mm)

La pointe du nez est essentiellement constituée de deux cartilages (cartilages alaires) , d’un tissu cellulaire sous cutané recouvert par la peau.
La cloison nasale (septum) joue un rôle modéré mais réel sur la forme de cette pointe.

L’intervention chirurgicale va intervenir exclusivement sur la composante cartilagineuse.
Modelage, déplacement, suture ou réduction de ces cartilages.
Il sera parfois nécessaire d’utiliser des greffons qui seront prélevés sur la cloison nasale.
Il est impératif de comprendre que l’on a peu d’action sur le tissu sous cutané et sur le derme.
De ce fait la qualité de la peau est un facteur prédictif important quant au résultat.
Il est par exemple très difficile d’obtenir un nez fin avec une peau épaisse.

Il existe plusieurs voie d’abord

  • Par voie externe : incision de 4 à 5 mm cachée à la racine de columelle( située entre les 2 orifices narinaires, qui offre une vision plus complète des différents composants.
  • Par voie interne : incisions dans les narines, ne laissant aucune cicatrice.
    Cette voie endo nasale sera préférée la plupart du temps.

Prendre rendez-vous

Tél. : 04 78 93 13 19

    Votre projet ?
    partagez le avec nous

    *champs obligatoires

    Après la chirurgie

    Le docteur Jacquin n’utilise pas de mèches (tamponnement obstructif des narines).
    Durant des décennies les patients ont été contraints de supporter ces mèches jour et nuit parfois pendant une semaine.
    Cette pratique les empêchait de respirer, entrainait la bouche sèche, des ronflements et insomnies.
    L’ablation de ces mèches étaient extrêmement douloureuse.
    Quiconque est passé par cette épreuve s’en souvient toute sa vie.
    Or il a été prouvé statistiquement que l’utilisation de mèche n’influait aucunement le résultat et est donc totalement inutile.
    De ce fait l’intervention de RHINOPLASTIE est indolore et ne nécessite même pas d’antalgique, durant la semaine qui suit, vous devrez vous nettoyer le nez au spray nasal de sérum physiologique.

    L ‘attelle est ôtée vers le septième jour Les fils utilisés sont résorbables et n’auront pas besoin d’être retirés.
    Les suites sont la plupart du temps marquées par des hématomes.
    Ceux ci peuvent être très limités, voire inexistants, ou au contraire très importants.
    Il vous sera prescrit de l’ARNICA à prendre dès les jours précèdent l’acte chirurgical.
    Il faudra attendre plusieurs mois, voire un an pour obtenir un résultat définitif.
    L’œdème (gonflement ) post opératoire touche également les muqueuses.
    De ce fait la respiration nasale est libre et possible dès le réveil mais est fortement diminuée pendant la période post opératoire, comparable à la gêne causée après un rhume.
    Elle revient à la normale dans les premières semaines.
    L’éviction sociale est limitée et le patient peut reprendre le cours normal de ses activités rapidement.

    Interventions

    Augmentation Mammaire
    Liposuccion
    Autres interventions